Correspondances de Tanger

Lettres d'information

Le Jardin des Pleurs

Le Jardin des Pleurs

Mohamed Nedali

2014
Le Fennec
98 Dh

En exergue du livre, deux citations, l'une d'Arthur Rimbaud – “Quel saccage du jardin de la beauté !” –, l'autre d'un “citoyen anonyme” – “Un procès te tuerait… Tu ne sais pas ce que c’est que la justice de ce pays ! C’est l’égout de toutes les infamies morales.” Le ton est ainsi donné, entre poésie et dénonciation d'une situation politico-sociale désastreuse. Avec ce nouveau roman, dont on nous dit d'emblée qu'il est “inspiré d'une histoire vraie”, Mohamed Nedali donne encore à rire mais se fait caustique.
Ses deux personnages principaux semblaient tout avoir pour eux, la jeunesse et l'amour, un travail et de quoi vivre décemment. Driss et Souad s'étaient rencontrés alors qu'ils étaient dans la même classe au lycée, en terminale. Ils s'étaient mariés et coulaient des jours heureux. Il n'y aurait rien eu à dire d'eux si, un jour, la jeune femme n'avait subi une agression, par un homme ivre, dont la profession était commissaire de police. Le récit bascule alors. Lorsqu'il porte plainte, le jeune couple prend la mesure d'une réalité tragique, celle d'un système judicaire où règne la corruption et l'iniquité. L'issue sera tragique.
Ici comme dans ses livres précédents, Mohamed Nedali se place au plus près des réalités du pays, dressant le portrait sans concession d'une société en pleine mutation.

En exergue du livre, deux citations, l'une d'Arthur Rimbaud – « Quel saccage du jardin de la beauté ! » –, l'autre d'un « citoyen anonyme » – « Un procès te tuerait… Tu ne sais pas ce que c’est que la justice de ce pays ! C’est l’égout de toutes les infamies morales. » Le ton est ainsi donné, entre poésie et dénonciation d'une situation politico-sociale désastreuse. Avec ce nouveau roman, dont on nous dit d'emblée qu'il est « inspiré d'une histoire vraie », Mohamed Nedali donne encore à rire mais se fait caustique.
Ses deux personnages principaux semblaient tout avoir pour eux, la jeunesse et l'amour, un travail et de quoi vivre décemment. Driss et Souad s'étaient rencontrés alors qu'ils étaient dans la même classe au lycée, en terminale. Ils s'étaient mariés et coulaient des jours heureux. Il n'y aurait rien eu à dire d'eux si, un jour, la jeune femme n'avait subi une agression, par un homme ivre, dont la profession était commissaire de police. Le récit bascule alors. Lorsqu'ils portent plainte, le jeune couple prend la mesure d'une réalité tragique, celle d'un système judicaire où règne la corruption et l'iniquité. L'issue sera tragique.
Ici comme dans ses livres précédents, Mohamed Nedali se place au plus près des réalités du pays, dressant le portrait sans concession d'une société en pleine mutation.

AGENDA

FOCUS

Depuis 2010, la Librairie des Colonnes est une maison d'édition, dont les titres sont diffusés dans toutes les bonnes librairies du Maroc, au Moyen-Orient, en Europe et dans le monde entier par notre diffuseur Bookwitty-L'Oiseau Indigo

 

http://www.loiseauindigo.fr/


Retrouver notre catalogue de littérature en français et en arabe, notre monographie sur la Cinémathèque de Tanger en 4 langues, les numéros de la revue Nejma... etc